La note verte de JC Ellena. Autant en emporte le vent au pays du parfum..

la note verte[my MADELEINE] Le roman juste paru de JC Ellena se savoure de la première à la dernière page. Et bien que plutôt court, il est riche et peut se relire avec plaisir. Je ne pensais pas mais je ne l’ai pas reposé avant de l’avoir terminé, une page entraînant l’autre.. C’est Autant en emporte le vent au pays du parfum..Histoire d’une trajectoire personnelle entre Rastignac et Bel Ami..Jeu de qui est qui car les noms ou caractères laissent entrevoir une réalité juste assez distordue pour ne pas être dévoilée en clair…Regard plus personnel de JC Ellena sur le monde du parfum, lui qui jusqu’à présent est toujours resté dans ses écrits dans un mode assez distancié et expert sur la création.. Va -t-il profiter de ce roman pour balancer et sortir un peu du politically correct?.. (on attend!) Avec élégance, humour et cynisme il décrypte, raconte pourquoi et comment un succès parfumé se construit… Le regard d’un parfumeur sur les parfumeurs créateurs et les parfumeurs « faiseurs » d’aujourd’hui… Une réflexion sur la noblesse de la création, ses exigences et tributs, plus intemporelle qu’elle n’y parait…

J’ai éteint, il était 1h30 du matin..Et j’ai fait de beaux rêves..enfin, je crois! Je vous en recommande vivement la lecture.. Qu’en pensez vous? Quelles impressions vous restent? N’hésitez surtout pas à partager ce que ce roman vous aura inspiré!