Parfum d’enfance…, dish in translation

{My MADELEINE}  La pimprenelle évoque incroyablement la pastèque, LE fruit de mon enfance..Tout est parti de là. De souvenirs et sensations imaginer un plat, et même un parfum…parfum-d'enfance4J’ai grandi les pieds dans l’herbe et appris à y trouver mon équilibre. Forcément à force de poiriers et de mains sur la tête.. 

parfum-d'enfance5

Cerises chapardées, fraises dénichées comme des rubis, pastèque dévorée  au retour de plage.. Trésors de mon enfance.. Sans oublier la noix de coco, si exotique. Peu de gâteaux (mère dentiste..), mais des jardins imaginaires savamment et patiemment réalisés en agar agar: fleurs roses, feuillages transparents, incrustés et posés.. Peut être que finalement mon envie de faire des bijoux (Pearl & Petal) est venue de là, venue de loin..

Comment traduire ces souvenirs en petit plat?..

parfum-d'enfance6Et si ce dessert d’enfance devenait « vraiment » un parfum..?  entre Daisy et Eau D’Issey avec en tête des traces de pastèque et noisette fraîche, en coeur la rondeur des fraises et l’effet  herbe des prés des petits pois à la verveine, et en fond  un soupçon, mais alors une ombre.. de coco fraiche en gelée.. Une eau très désaltérante, ronde et gourmande, à boire d’un trait! Un parfum qu’on ne porterait que l’été.. Un parfum qui parlerait des beaux jours de l’enfance..

Ca vous parle ?  A venir, quelques autres rêveurs qui avaient envie de jouer à quand on était petit.. 

PS : plus  ici  et détails de la recette  ici