Faire du lait de soja, c’est facile

[NUTRIgastronomie] Le lait de soja est léger, facile à digérer, riche en calcium et délicieux en goût. Une fois que vous aurez goûté à la version maison, il n’y aura plus de retour en arrière. Les laits de soja du commerce vous feront l’effet d’un truc chimique, artificiellement épaissi et ou aromatisé. L’avantage d’une version maison, c’est que vous pouvez aussi l’agrémenter de votre parfum préféré :quelques gouttes d’extrait de vanille ou amande, chocolat.. La liste et les variations sont sans fin. Convaincue par les arguments de mon médecin chinois : faire attention à l’intolérance au lactose,  pouvoir contrôler les matières premières (bio et sans ogm), se passer des conservateurs et additifs industriels souvent utilisés pour épaissir le lait , je me suis lancée dans le lait de soja maison. Et c’est ultra facile! Deux possibilités:

1) Vous n’avez pas de machine Faire tremper une tasse de haricots de soja. Le plus pratique est de les mettre à tremper le soir avant d’aller dormir. Le lendemain, les rincer et égoutter. Rajouter environ 1 litre d’eau et mixer. Verser le tout dans une casserole et porter à douce ébullition jusqu’à ce que une mousse se forme. Filtrer. Garder l’okara (le résidu) si vous voulez le cuisiner. J’en fais des Madeleines à l’okara (sans gluten) ou des galettes aux fruits (sans gluten)

2) Vous avez une machine, et oui, ça existe et ça doit être un des meilleurs investissements electroménagers que j’ai fait ..

Si vous êtes prévoyants, vous  tremperez les graines la veille (ce qui est mieux et vous permettra de conserver votre machine plus longtemps). Mais si c’est une envie de dernière minute, aucun problème, il suffit de choisir la bonne option sur la machine qui mixera et broyera les haricots plus longtemps. Dans tous les cas, en 10 minutes, vous obtiendrez un lait de soja frais, sain et délicieux, idéal pour démarrer la journée.  Vous pouvez naturellement substituer le soja par de l’amande, du riz, de l’avoine ou votre propre combinaison de graines.

Etape 1:  choisissez des graines de soja bio et si possibles sans ogm

millk2Etape 2: Rincer et en faire tremper une tasse

Soya beans

Etape 3 : Verser de l’eau. Je préfère un lait très liquide et léger donc opte pour la version à 1,5 l. Pour une version plus crémeuse, ne verser que 1,3 l d’eau (pour une tasse de graines de soja) millk3

Etape 4: Verser les graines de soja dans le container de la machinemillk4Etape 5: Choisir la bonne option en fonction de  la durée de trempage des graines. A gauche pour la version « humide », au centre pour la version « sèche » (ie j’ai trempé les graines…5′..)

milk5Etape 6: la machine broie les graines, extrait le lait et le « cuit ». Vous avez le temps d’aller prendre votre douche..

milk6Etape 7 : Vous récupérez le lait d’un coté, l’ « okara« , le marc de soja de l’autre. L’okara  est traditionnellement cuisiné avec des légumes au Japon, notamment sous forme de croquettes.

noglu4.pngLait de soja : vous pouvez le consommer tel quel ou l’aromatiser. Vous pouvez aussi l’utiliser en dessert ou soupe salée. Je garde un souvenir ému d’une panna cotta revisitée avec de l’agar agar, du lait de soja , du yuzu et des noix…

Et vous comment aimez vous votre lait de soja? cuisinez vous avec?

 

CarnetdeSaveursetSenteurs et Sniffkiss à suivre aussi sur FacebookInstagram, et Twitter.. ou abonnez vous par email (en haut à gauche du site). Merci de votre visite!