Bourrache, l’herbe au goût d’huitre

[SNIFF KISS/NUTRIgastronomie] Connaissez vous la bourrache? c’est littéralement une huitre végétale. La ressemblance est saisissante. Le goût aquatique est bien plus marqué que la pimprenelle, l’herbe au goût de pastèque. Ce n’est d’ailleurs pas de l’eau mais de l’iode qu’on sent en bouche. Fascinante nature…

Ses fleurs bleues sont plus communes que les blanches.

La bourrache est utilisée en phythothérapie pour ses acides gamma linéoléiques (oméga 6), bons pour la souplesse et l’élasticité de la peau. L’huile de bourrache (issue des graines) est utilisée comme complément alimentaire interne, ou s’applique directement sur la peau (Piquer une capsule et la masser légèrement par affleurements sur le visage légèrement humecté. Choisissez une huile de qualité car elle s’oxyde rapidement et facilement). Elle est aussi particulièrement utile dans le traitement de vergetures, avec sa copine l’huile d’onagre.

Pour ceux qui ont des champs de bourrache (c’est une vivace utilisée pour favoriser la pollenisation), elle contient, spécialement dans les tiges, des alcaloides dangereuses à haute dose pour le foie (augmente le risque de tumeurs).

Soyez donc prudents et avertis: soupes vertes de bourrache, tisanes de bourrache… A consommer vraiment avec modération!

Reste maintenant naturellement à l’accommoder…En fait en restant très simple, aromatiser un bon beurre demi-sel à la bourrache, à tartiner sur une tranche de pain au levain grillé, ça devrait déjà suffire à me réjouir…

En attendant d’autres recettes, voilà le top des herbes et fleurs à savourer…