Rouleaux Bo Bia #vietnam #maman

[Sniffkiss] La cuisine c’est toujours beaucoup une histoire de cheminement personnel et de transmission. Ca parle d’amour et d’attention, de partage et de moments privilégiés réunis autour de ceux qui nous sont proches. Si je cuisine autant, c’est sûrement à force d’avoir été constamment et beaucoup exposée à ces repas de famille, et d’associer nourriture avec petits bonheurs de la vie qu’il faut saisir chaque jour..

Cuon Bo Bia
Pensum…:) J’ai donc encore passé à peu près 4 heures à table aujourd’hui avec tantes, oncles et cousines ( » dis bonjour, c’est ta cousine..[germaine!!])- et oui, le genre de dialogue improbable qu’on ne peut trouver que dans les très larges familles…) 4 heures de régression joyeuse au milieu de jeux de mots pourris intraduisibles mais qui font gondoler tout le monde, tant pis pour les pièces rapportées qui ne comprennent pas le vietnamien…

Coté cuisine, je dois dire que ma mère m’épate toujours. Elle nous a sorti des recettes sorties de je ne sais pas où (en fait si, des recettes typiques du Sud Vietnam..qui n’étaient pas toutes à notre table, mon père étant du Nord Vietnam). Elle a même fait  elle-même ses lap xuong ( les saucisses sèches que vous avez peut être déjà goûtées dans les riz cantonais), y compris la liqueur pour aromatiser les saucisses! (Ambiance, la guerre peut éclater, elle nous a réinventé la recette du pastis et on en a un stock dans la cave..)

Et donc parce qu’il n’y a pas que les rouleaux de printemps dans la vie, je vous invite à découvrir les « Cuon Bo Bia » (recette d’origine  chinoise) qui  se mangent dès qu’ils sont roulés, avec les ingrédients si possible encore chauds. Un plat hyper convivial , facile et équilibré, idéal pour les grandes tablées où vous posez tous les ingrédients sur la table et où chacun se roule son rouleau selon ce qu’il/elle préfère…
Je vous mets ci dessous la liste des ingrédients .. Les petites mains qui roulent artistiquement les cuon bo bia, ce sont celles de ma tante N°10, enfin je crois, parce que elle je ne l’appelle jamais par son numéro, donc je ne suis pas sûre que le compte soit bon..(Au Vietnam, on numérote les tantes et oncles pour s’y retrouver, et je ne suis plus sure de comment on compte les jumeaux..un numéro pour 2, ou 2 numéros selon l’ordre de sortie..). Et oui, c’est folklorique 🙂 Sachant que ma mère est N°3 et qu’ils sont une grande fratrie, j’ai donc des cousins et cousines qui pourraient être mes enfants, et des oncles et tantes quasi de mon âge…

Pour partager un peu de l’ambiance de ces grandes tablées viets du dimanche, lancez vous donc dans les cuon bo bia!

Ingrédients:
– Omelette ciselée en fines lanières
– Lap xuong (saucisses faites maison 😱 ici, mais vous pouvez les trouver dans le commerce, dans les magasins exotiques)
– Carottes et daikon (ou navets) râpées sautées avec des crevettes
– Crevettes séchées (optionnel)
– Salade, menthe, coriandre, basilic thaï
– Cacahuètes pilées
– Galettes de riz à réhumecter brièvement dans de l’eau tiède
– Sauce tuong (hoisin) « préparée » ie délayée avec un peu d’eau, de fécule, de vinaigre/citron et piments. Vous pouvez vous contenter de délayer la sauce dans un peu d’eau chaude pour qu’elle ne soit pas trop épaisse et ajouter un filet de citron vert, ainsi que du piment (sauce sri racha ou piment émincé) selon votre goût

Un petit chantier à mettre en place, mais une fois que vous êtes assis(e), plus rien à faire.

Et vous, vous vous retrouvez autour de quels plats en famille?

IMG_1881-0

IMG_1884-0

IMG_1886-0