20000 lieues sous les mers, la salade de poulpe au gojuchang, sésame noir et coriandre #Corée

[LOVETIP] C’est l’année de la Corée cette année! Vous êtes passés au travers? Le programme des réjouissances , c’est par ici  : films, expos, concerts, ballets, évènements food… Rien ne manque à l’appel!

Coté cantines coréennes ça déménage aussi à Paris  , après Jules et Shim et leurs déclinaisons de bulgogi dans le 10 ème et 2ème, voilà Hero avec ses déclinaisons de poulet (fermier!) frit…en 3 versions. Même si ce que j’ai préféré de loin chez eux, c’était le mijoté de shitakés, tofu et cakes de riz. A essayer ab-so-lu-ment. Les cakes de riz ressemblent à des gnocchis bien moelleux, sauf qu’évidemment ils sont faits à partir de farine de riz. Amis noglu, c’est la bonne nouvelle du jour… recette à suivre!
hero

Je vous passe les détails, je fais de toutes façons une fixette sur la Corée, les séries coréennes, les cosmétiques coréens, la fashion coréenne, la cuisine coréenne… et de manière très logique, fixette sur le poulpe coréen 🙂

Salade de poulpe coréenne. Facile, un peu long et délicieux
c’est la cuisson du poulpe qui est longue pour qu’il soit bien tendre, mais elle se fait sans surveillance, donc on peut lancer la casserole et faire autre chose. Pour le reste si vous êtes bien organisés, ça peut se préparer à l’avance. L’assemblage prend 5 minutes. 

Ca a commencé un peu comme 20 000 lieues sous les mers : un poulpe avec des tentacules gigantesques, un espèce de monstre dans ma cuisine… Et ça a fini en salade bien épicée, qui envoie direct à Séoul!

Ingrédients (Pour 4) : 1 concombre, 4 pommes de terre, 1/2 poulpe, sauce de soja, huile de sésame, pate de piment « gojuchang » sinon le sri racha marche aussi mais là ce n’est plus coréen, sésame noir, vinaigre noir et coriandre, court bouillon: 2 gousses d’ail, laurier, sel.

  1. Demander au poissonnier de vous préparer le poulpe.
  2. Le mettre à cuire à feu doux au court bouillon pendant une heure (compter 1h de cuisson par kg de poulpe). Laisser refroidir dans le bouillon. Peler les tentacules (la peau violette s’en va quasiment tout seul). Encore plus facile si vous le faites sous un petit courant d’eau.
  3. Faire cuire les pommes de terre à l’eau. Eplucher, couper en quartiers, réserver
  4. Laver couper le concombre en morceaux (je fends le concombre en 2 dans la hauteur, puis tranche en diagonales des morceaux de 1 cm de largeur environ)
  5. Préparer l’assaisonnement : 1 càs de gojuchang, 2 càs de sauce de soja, 1 cc d’huile de sésame, 1 càs de vinaigre noir
  6. Assembler: Mélanger le poulpe en dés, les pommes de terre, le concombre. Assaisonner. Saupoudrer de sésame noir et de feuilles de coriandre. C’est prêt! Encore meilleur qu’au restaurant, pas belle la vie?

Bonne semaine et sniffkiss!

Vous aimerez aussi peut-être:

Au Vietnam, l’amour se hume à fleur de peau, on se « sniffkiss »! Retrouvez moi @daosniffkiss sur Instagram pour un bisou parfumé par jour…Sinon  Facebook, Twitter ou livraison à domicile (abonnement par email en haut à droite de la page)