En vadrouille à Taipei #roidupain

[Webbanquet] Je suis en vadrouille à Taiwan depuis une bonne semaine. Une destination fort sous-estimée car en général ce qui vient à l’esprit spontanément est souvent le fameux « Made In Taiwan ». Mais Taiwan, c’est aussi une nature sublime (de nombreux parcs nationaux, une faune et une flore hors du commun),  une civilisation très riche (autre visage de la Chine, cultures aborigènes…)  et bien sur, une gastronomie d’exception! J’ai d’ailleurs voulu aller à Taiwan après avoir lu un reportage dans ELLE sur Lanshu Shen, une chef taiwanaise formée en France revenue à Taichung pour ouvrir son restaurant : Le moût. Distinguée par Relais et Chateaux, Veuve Clicquot et bien d’autres, ces quelques recettes entre Est et Ouest m’ont immédiatement donné envie de prendre un aller direct pour Taiwan : Foccacia à la ciboule et graisse de canard, omelette aux navets séchés, pigeon ivre…Alors, envie ou pas envie d’aller voir?

Après avoir vadrouillé dans les plantations de thé autour d’Alishan, je suis revenue à Taipei pour quelques jours. J’ai trouvé un petit studio à Shilin, quartier au nord ouest de la ville. Partie en repérage hier soir rapidement dans le quartier j’ai vu une enseigne qui m’a amusée : »Le roi du pain ». Ce matin, j’en ai poussé la porte. Au départ plus par curiosité que véritable envie ou manque de pain…(le riz et les raviolis me conviennent très bien!), j’ai découvert rapidement que j’avais affaire avec un vrai boulanger.. la tête des viennoiseries et des quiches qui ne trompe pas…Merchandising sympa et un peu rétro… je ne résiste pas au moment de payer de préciser en clin d’oeil que je suis française et que tout celà me parait bien savoureux…

On me précise alors que le boulanger est français, je pars alors échanger quelques mots avec lui..Et découvre un parcours d’entrepreneur comme on les aime, un homme passionné par le pain, le goût des bonnes choses. A la tête de 6 boulangeries à Taiwan (après en avoir ouvert 3 en France), 80 employés, il s’apprête à ouvrir à Shanghai l’année prochaine. Il m’a généreusement fait goûter la moitié de la boutique et j’avoue que je me suis régalée : croissants au véritable beurre d’Isigny, pain au bleu et raisin, pain aux navets hakka séchés et fermentés pendant 2 ans (un délice!!). Le voir pétrir ses pains aux olives, aux céréales, au brie est un plaisir. L’entendre parler de ses quiches aux pommes de terre et truffe donne envie de revenir pour déguster le reste de la boutique!

Je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous ces quelques images, témoignages d’un savoir faire authentique. L’amour des bonnes choses, c’est universel! (cliquez sur les images pour les légendes)

Des recettes classiques en cotoient d’autres plus originales: pain aux olives et brie, mais aussi pain aux olives et viande de porc aux 5 épices. Baguettes au bleu et raisin, mais aussi baguettes aux navets séchés..(tuerie!). Pain farci au poulet, à déguster avec une mayonnaise maison… Tout fait envie! Mie moelleuse, croûte bien dorée et croustillante…Matières premières de qualité, volonté farouche de respecter un savoir faire bien français, créativité, respect ! (cliquer sur les images pour les légendes)

Voilà, si vous passez par Taipei, et que le bon pain vous manque ou que vous êtes désireux de découvrir quelques nouveaux mélanges savoureux, faites  donc un stop au « Roi du Pain »!

pain farci

IMG_1931

Cop en pétrissage

Leur page FB , c’est ici